Questions/Réponses

Tout le monde est-il hypnotisable ?
Oui, tout le monde possède la capacité d’entrer en hypnose mais l’état particulier d’attention intérieure que l’on appelle “transe hypnotique” est commun au genre humain. Chaque personne a les fonctions cérébrales nécessaires, à la naissance, pour pratiquer l’hypnose. Les outils de l’Hypnose sont naturels, universels et incontournables, et chacun de nous les utilise quotidiennement, sans même le savoir, tant personnellement que professionnellement. Il faut aussi savoir que la profondeur de la transe n’influe pas sur la qualité et l’efficacité des changements.
Pour quelles indications puis-je utiliser l’hypnose ?
Les principales indications de l’hypnose concernent : l’anxiété et le stress, l’arrêt tabac, la perte de poids, les addictions, la confiance, la gestion des émotions et des traumatismes, les phobies, le développement personnel (concentration, motivation, projets…), la douleur. Ici une liste plus complète.
Peut-il arriver que je ne sorte pas de l’état d’hypnose?
Non. Cette question a été résolue par les expérimentations qui montrent que sans stimulation, une personne revient spontanément à un état ordinaire de conscience après 10 à 15 minutes
Quels sont les pré-requis à une séance ?
Une réelle implication, de la motivation et du sérieux dans sa démarche, c’est d’ailleurs la première étape vers des changements positifs.
Le changement se construit à deux. Le praticien va utiliser vos ressources pour créer le changement le plus adapté à votre objectif.
Quels sont les risques ?
Le seul risque que prend le patient, c’est de perdre son temps s’il n’est pas vraiment décidé à changer. Dans ce cas de figure, les séances d’hypnose seront totalement inefficaces.
Il n’y a aucun “risque” à utiliser l’Hypnose, à condition de la pratiquer avec une personne qui possède la compétence technique et les qualités humaines nécessaires.
C’est un outil… et le résultat que l’on peut attendre d’un outil ne dépend pas de lui, mais de son utilisation. Si cet outil est utilisé par un praticien incompétent, le seul risque pourrait être dans ce cas un état de mal-être de quelques heures.
L’Hypnose provoque-t-elle de l’accoutumance?
Il n’y a aucune dépendance avec l’hypnose. Le thérapeute cherche au contraire à vous rendre autonome durablement et le plus rapidement possible. Il pourra également vous former à l’auto-hypnose.
On peut en revanche l’apprécier du fait des changements positifs constatés et avoir envie de refaire des séances sur des objectifs différents !
Vais-je perdre le contrôle ?
Un praticien ne pourra pas vous faire entrer dans un état hypnotique si vous ne le voulez pas.
Vous êtes toujours conscient de votre environnement au cours de la séance. C’est un état de conscience modifié que vous pouvez quitter à tout moment par envie ou nécessité.
Une personne peut maintenir autant qu’elle le souhaite le contrôle sur tout ce qui se passe en séance. Dans les faits, si une personne n’expérimente pas comme elle le souhaite l’hypnose (dont le niveau de contrôle voulu) elle n’entre pas dans la situation d’hypnose ou développe un sentiment de mal-être suffisant pour que la séance d’hypnose ne puisse pas aboutir. Et c’est tant mieux!
Peut-on me faire faire des choses contre ma volonté ?
L’inconscient est là pour vous protéger, pour s’assurer que tout se passe bien et que tout vous convient, en restant conforme à vos objectifs et vos valeurs fondamentales.
Il est donc impossible de faire faire à quelqu’un ce qu’il ne veut pas faire ou dire.
L’hypnose n’est en effet pas un don que l’on peut imposer à l’autre, mais un contexte qui permet de rentrer en état de conscience modifiée lorsque l’on perçoit que cela peut être de son intérêt de le faire.
Ce que vous faites sous hypnose est ce que vous désirez vraiment, le travail portera sur des changements pour atteindre vos objectifs. Vous êtes parfaitement conscient de la situation et toute suggestion inadaptée à ce que vous souhaitez vous ferait revenir immédiatement à un état de conscience « normal ».
Vais-je m’endormir ?
Les neurosciences montrent que l’hypnose est différente d’un état de sommeil même si on a longtemps pensé le contraire. Il s’agirait plutôt d’un état de veille paradoxal même si une forte détente qui peut accompagner l’expérience hypnotique peut laisser penser à une personne extérieure que la personne hypnotisée s’est endormie.
Combien de séances faut-il ?
Cela ne dépend que de vous seul ! Il n’y a pas un nombre de séances préétabli pour un objectif donné.
Cela se situe généralement entre une à dix séances, sur une durée de quelques semaines à quelques mois.
Puisque c’est si efficace, pourquoi l’hypnose n’est-elle pas plus répandue en France ?

Tout simplement parce qu’elle est encore taxée de charlatanisme par certains et parfois assimilée à  l’occultisme, l’hypnose est encore taboue en France surtout dans le milieu des entreprises (alors qu’on y utilise la PNL…). Sa pratique relève en général de démarches individuelles que certaines personnes préfèrent encore garder secrètes.

Pourtant, sur le plan médical, elle a connu un retour en grâce il y a une dizaine d’années et bénéficie désormais d’une reconnaissance officielle en tant que «méthode thérapeutique». En milieu hospitalier, elle aide notamment à traiter la douleur et commence à remplacer les anesthésiants lors de gestes dits invasifs : opérations chirurgicales, piqûres.

La France est en retard mais les choses commencent à changer, les mentalités évoluent….

Qu’est-ce que la P.N.L (Programmation Neuro Linguistique) ?

La P.N.L est une technique de psychologie appliquée permettant essentiellement à apprendre à penser et à communiquer plus efficacement avec les autres. Elle permet de « re-programmer » nos schémas de pensée.

Elle clarifie de manière simple la compréhension du comportement humain, compréhension de plus en plus confirmée par les neurosciences et préconise une méthodologie structurée à l’aide d’outils très divers.

Programmation : renvoie essentiellement à la théorie de l’apprentissage. La PNL permet de recoder notre expérience et de réorganiser notre programmation interne pour obtenir les résultats souhaités.

Neuro : Fait référence à notre système neurologique. La pensée active notre système neurologique qui influe sur la physiologie, les émotions et le comportement.

Linguistique : Fait référence à la façon dont les êtres humains se servent du langage. En PNL c’est l’étude de la façon dont les mots influent sur notre expérience.

Créée par John Grinder et Richard Bandler au début des années 70, elle est née de l’observation des plus grands communicateurs de l’époque dont en grande partie le travail de Milton Erickson mais aussi de grands thérapeutes comme Virginia Satir ou Fritz Pearl.

La P.N.L permet de cadrer l’hypnose. Pour ses créateurs, elle est indissociable de l’hypnose même si elle n’est pas toujours enseignée de cette façon en France.

Les commentaires sont fermés.